Brandis ton bouclier et évite les conflits !

Super chevalier de la Ligue des Supers Animateurs, voici ton « Bouclier Anti Conflits ». Fais-en bon usage, car dans le monde enchanteur de l’animation, il y a aussi des trolls et des haters et il faut être capable de gérer les conflits et de se protéger !
« Des conflits !? » se disent certains sceptiques, en se demandant si je ne suis pas en train de dramatiser. Je ne parle pas ici des bagarres violentes où on en vient aux mains, car le conflit peut prendre différentes formes ; beaucoup plus insidieuses. Un mot de travers, une moue de trop, une réflexion déplacée… et hop, on ouvre le chemin royal qui mène à la perte de son autorité et de sa crédibilité.

Super Animateur, le RPG

Pour commencer, imaginons ce scénario. Tu es un jeune formateur et tu animes un atelier sur « Le management opérationnel ». Tout se passe bien, t’as posé le cadre, tu fais participer tout le monde, y’a une bonne ambiance. Soudain, au milieu d’une présentation, l’un des cadres qui participent à ton atelier sursaute, outré ! « C’est du grand n’importe quoi, jamais je ne pourrai appliquer cette méthode ! Ramenez-nous un vrai formateur, pas un amateur… »

Arrêt sur image…

À partir de maintenant, il n’existe que trois issues possibles à cette situation :

1) Tu choisis l’option « Fuite »

Pour le moment, tu n’as que le niveau 14 et ce monstre doit afficher au moins 17. Tu choisis donc de fuir…

Pour toi, l’incident n’a pas eu lieu ; tu continues ta présentation le plus normalement du monde. À moins que tes participants soient des zombies ou des intelligences artificielles réglées sur « ignore awkwardness », ceci n’a pas résolu le problème.

Selon les normes, cet incident, soutenu par le fait que tu l’aies ignoré, va perturber la suite de manière exponentielle. Les participants vont rester accrochés à cet événement ; c’est la chose la plus spectaculaire qui se soit produite depuis le début (à moins que tu aies ouvert avec un numéro musical avec 8 danseurs professionnels). Ils vont se mettre à chuchoter, à discuter entre eux…
Si notre ami rebelle n’a pas quitté la salle suite à son soulèvement théâtral, il va surenchérir plus tard. Si ce n’est pas lui, un autre le fera. En effet, on a affaire à un potentiel amateur, pourquoi rater l’occasion de le tester ? Tu as de toute façon perdu toute autorité auprès d’eux.
En ne faisant rien (ou très peu), tu as implicitement validé les propos du troll.

2) Tu sors ton épée et tu extermines le monstre

Un niveau 13 ? Fastoche, t’as l’habitude de t’en faire deux au petit-déj…
« Peut-être que je suis amateur, mais au moins je n’ai pas été élevé chez les porcs ! Reprenez place, ou quittez la salle ! » rétorques-tu avec fierté.
Tu savoures l’image de ce petit morveux qui larmoie comme un petit chiot et tu te vois déjà raconter cet exploit à tes amis, le soir à la taverne.
Sauf que… à peine quelques minutes et tu commences à remarquer quelques phénomènes étranges. Les participants te lancent des regards inquiets, ou fuient ton regard. Ils ont l’air dissipés, ils profitent de ton regard détourné pour chuchoter entre eux (ils aiment bien faire ça en fait) …
Il est fort possible que l’un d’eux demande la parole pour revenir sur « l’incident » et prenne la défense du valeureux maltraité. Bref, tu viens de perdre ta crédibilité ET ton autorité. Si si, en faisant « l’autoritaire » tu as provoqué l’effet inverse.

3) Tu brandis ton bouclier anti-conflits

Tu fixes la pauvre créature insécure droit dans les yeux avec un sourire bienveillant car toi tu sais. Sa réaction est un mécanisme de défense. Tu adoptes une posture ouverte mais ferme et tu poses cette question en articulant clairement « est-ce que tu peux m’expliquer davantage ce qui te déranges ? »

Selon le cas, tu peux même ajouter « Est-ce que tu peux proposer des méthodes alternatives ? ». BOOM ! Déjà, le monsieur il descend d’un étage. N’ayant pas provoqué en toi une réaction de peur ou de colère, il ne ressent plus le besoin de se montrer « monstrueux ». Ensuite, il va expliquer son point de vue.
Si son intention était fondée sur un réel besoin, vous arriverez à communiquer. Tu ouvriras une discussion sur le sujet et tu n’hésiteras pas à dire « Si la méthode ne convient pas au groupe, je vais profiter de la prochaine pause pour réadapter le programme et vous proposer d’autres éléments ».
Si par contre il avait juste l’intention de se valoriser, il n’aura pas d’arguments et le groupe, agacé par cette interruption, prendra ta défense pour faciliter la continuation de l’atelier.

Quelle est la différence entre les trois scénarios ?

Dans les deux premiers, l’animateur est entré en conflit. Dans le 3ème, il s’en est prémuni.
Nous avons déjà abordé la question de l’exemplarité. Ici, elle est plus que nécessaire. Le super animateur s’élève et brille. Il est au-delà des « petites disputes » et des querelles d’ego. Rappelle-toi toujours que tu as un objectif à atteindre. Est-ce que les 30 minutes perdues à gérer un conflit contribuent à accomplir ton but ? Certainement pas ! Il s’agit d’une perte de :
  • …temps ;
  • …énergie ;
  • …crédibilité et d’autorité ;
  • …concentration.
Il est préférable d’investir quelques minutes à garder son calme, checker sa respiration, prendre du recul et contourner un conflit.
Et le secret ici est « la bienveillance ». En tant que Super Animateur ton objectif est d’offrir une expérience transformatrice aux participants.  À TOUS les participants, même ce troll pouilleux qui te regarde méchamment depuis le début. Si tu es capable de comprendre qu’il ne le fait pas « contre toi » mais « pour lui », alors tu seras capable de prendre sur toi pour le « tuer d’amour ».

Recevoir l’e-book GRATUIT « Les 10 super pouvoirs du super animateur »

* indicates required




Le bouclier

Alors en attendant de développer un Super Pouvoir intitulé « L’amour qui tue », contente toi d’utiliser le « Bouclier anti-conflits », qui se résume comme suit :
  1. Ne pas prendre les attaques sur un plan personnel ;
  2. Eviter de fuir ou d’ignorer le problème ;
  3. Surtout pas être réactif ; éviter de réagir violemment ou de manière émotionnelle ;
  4. Marquer une pause ;
  5. Reclarifier la situation « Si je comprends bien, vous êtes en train de dire que …  » ;
  6. Amener l’agresseur à formuler un « besoin » ;
  7. Négocier ;
  8. Conclure et passer à la suite.

Comme tout super pouvoir, il se renforce avec la pratique. Un jour, tu auras un « Bouclier Anti-conflits Lv99 ». C’est un truc ou t’as même pas besoin de parler, tu amadoue les haters rien qu’avec ta présence.

D’ici là, il faudra t’exercer constamment à devenir un Super Animateur, en commençant par télécharger mon guide gratuit pour découvrir tous les Supers Pouvoirs que je mets à ta disposition.

Tagged under:

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.