Super entrepreneur !

Non, tu ne t’es pas trompé, tu es bel et bien sur Super Animateur, nous n’avons pas décidé de changer le titre, ni de vocation d’ailleurs. Mais nous allons bel et bien parler « entrepreneur » aujourd’hui.

Quel est le lien ? Alors tout comme je t’expliquais qu’un Super Animateur pouvait devenir un Super Manager, il pourrait également devenir Super Entrepreneur.

Car c’est quoi, au fond, que d’être entrepreneur ? Selon les définitions du moment, ça correspond à « prendre une initiative pour répondre à un besoin ». On dit que là où tout le monde voit un problème, un entrepreneur voit une opportunité.

Disons donc que tu es un jeune entrepreneur, que tu as décidé de « prendre une initiative ». Tu as donc fondé une entreprise, une start-up, une association ou une coopérative. Pourquoi devrais-tu t’intéresser à l’animation ? Laisse-moi te répondre :

Tu vas devoir « pitcher »

En tant qu’entrepreneur, tu vas présenter ton projet. Que ce soit pour démarcher des investisseurs, convaincre des partenaires ou prospecter des clients. Tu seras constamment en train de « vendre » ton idée et donc de la présenter. Le « pitch », c’est ce petit texte de 30 secondes que tu dois être capable de présenter en toute circonstance. Or, nous avons déjà démontré qu’un super animateur est un bon speaker. C’est quelqu’un qui a de la présence et du charisme et qui est capable de « bien communiquer sur sa démarche ». Il sait expliquer ce qu’il souhaite faire et comment.

Tu vas devoir « mobiliser »

Ensuite, même si ton initiative est personnelle et solitaire, tu évolues dans un environnement. Tu vas devoir te connecter, recruter, solliciter, bref… mobiliser ! Tu seras amené, au quotidien, à faire bouger d’autres personnes autour de toi. Or, l’approche participative du Super Animateur est une compétence puissante qui permet de mobiliser les ressources humaines de manière efficace et optimale. Non seulement tu es capable de déléguer et de répartir des responsabilités, mais tu es aussi capable d’impliquer les personnes, de les faire se sentir responsables.

Tu vas devoir « former »

Maintenant que tu as ton concept, que tu es capable de le vendre en un éclair et que tu réussis à mobiliser des personnes, il faudrait qu’elles soient capables de répondre à tes attentes. Ton concept, c’est toi qui l’a inventé et il faudra l’inculquer aux autres. Ça passe par des présentations, des ateliers, du coaching en tête à tête… bref, par de la formation. Pense deux secondes aux bénéfices que tu pourrais avoir, si tu étais capable de former tes équipes à la « communication » sans faire appel à des compétences externes ? Le Super Animateur est justement capable de transformer du « savoir » implicite en connaissances transmissibles.

Tu vas devoir « réunir »

Ah oui oui, on y revient à chaque fois ! Les fameuses « réunions », ou la plaie de l’entreprise moderne. Dans ta jeune entreprise, tu seras amené régulièrement à animer des réunions. Est-ce que tu préfères traverser, en ramant, des réunions éprouvantes de 3 heures qui n’aboutissent pas à grande chose, ou plutôt des séances de travail de 45 minutes où on raconte l’essentiel ? Grâce aux techniques d’animation, tu peux dompter ces moments collectifs et les utiliser à ton avantage, pour créer un environnement de travail dynamique et stimulant.

Tu vas devoir « briller »

Enfin, si tu souhaites être THE ONE, l’unique dans son genre, tu vas devoir développer des compétences uniques aussi. Parmi elles, j’aime bien citer la crédibilité, l’exemplarité et l’organisation. En développant ces aspects de tes compétences, tu lévites et tu brilles ; tu deviens non pas « monsieur entrepreneur lambda » mais « THE entrepreneur ». Pratiquer ces attributs dans tes activités d’animation t’aidera à les intégrer au quotidien. Tu vas inévitablement progresser pour te démarquer. Tes collaborateurs et partenaires vont indéniablement ressentir une différence et souhaiter travailler avec toi plutôt qu’avec d’autres.

Pour conclure, je te recommande, si tu es un jeune entrepreneur, de jeter un coup d’œil sur les 10 supers pouvoirs du super animateurs. Fais l’effort mental de vérifier si ces compétences pourraient t’être utiles ou pas et coche les compétences que tu penses déjà posséder. Ensuite, identifie celles qui te manquent et fixe toi comme objectif de les développer.

Et enfin, comme je le dis toujours, n’essaie pas d’être un « bon » entrepreneur, sois SUPER !

Leave a Reply

Your email address will not be published.