Passer en mode « Focus »

À l’époque des smartphones et de l’hyper connectivité, la concentration est, hélas, devenue un luxe. Alors petit conseil : offre-toi ce luxe et reste « FOCUS » !

L’animateur devient vite le « point focal » de toute animation ; que tu sois en train d’animer une réunion, une formation, une activité en plein air… Les gens autour de toi vont rester attentifs à tes moindres faits et gestes, ton attitude et tes comportements seront vite contagieux et déteindront sur tout le groupe.

Si tu es concentré sur ton travail, tu vas pouvoir influencer le groupe et maintenir sa concentration. Mais ça veut dire quoi concrètement « être concentré en tant qu’animateur » ?

Ça veut dire que, durant tout le temps que dure une animation, l’objet de cette dernière doit être ta seule préoccupation ! Prenons l’exemple d’un Workshop, pour faire simple : tu es facilitateur d’un Workshop qui dure 3 heures. Passer en mode « focus » c’est être capable de se dire « Pendant 3 heures, je suis le facilitateur du Workshop et RIEN d’autre »

Tout comme quand on entre en « deep work » pour passer au mode « flow », ici on va passer en mode « focus ». Ça veut dire :

  • Couper volontairement toute source de distraction extérieure (téléphone, notifications sur son laptop …) ;
  • Profiter des temps de pause pour améliorer son animation et non pas pour se reconnecter au monde extérieur ;
  • Circonscrire les interruptions extérieures (si tu animes au sein de ton entreprise, précise aux collaborateurs qui ne prennent pas part à l’atelier, de ne pas venir te solliciter avant d’avoir fini. Les urgences en entreprise peuvent attendre une heure, non ?) ;
  • Être organisé de manière à éviter les coupures inutiles dans le déroulement de l’animation ;
  • Déléguer quelques tâches aux participants pour éviter que tu ne perdes du temps à les réaliser et ainsi perdre leur attention (installer le Data show, accrocher des flipcharts aux murs…) .

Mais au-delà de cela, ça va plus être un état d’esprit : la capacité d’assumer pleinement le fait de ne pas avoir l’intention de se laisser distraire.

L’un des résultats immédiats d’une telle démarche, c’est que tu seras capable de demander la même chose à tes participants. Rappelle-toi de la « crédibilité » et de son impact sur la relation entre l’animateur et son audience. Si tu éteins ton téléphone et que tu le laisses au fond d’un tiroir pendant 3 heures, tu pourras facilement demander aux participants de faire l’effort de mettre les leurs en mode silencieux. Mais si tu jettes, toutes les 20 minutes, un coup d’œil à ton écran pour répondre à tes SMS, ne sois pas surpris si au bout d’une heure, la moitié de la salle est en train de tweeter…

 


 

Tagged under:

Leave a Reply

Your email address will not be published.