Animateur, modérateur, facilitateur… qui fait quoi ?

D’abord, quelques définitions

Animateur

L’animateur est la fonction la plus générale. Sur ce site, lorsqu’on parle d’animateur, on fait surtout référence à la compétence d’animation.

Un animateur peut donc être formateur, manager, présentateur télé, directeur de colo, guide touristique…

C’est la personne qui est sensée « donner vie » et « créer du mouvement » au sein d’un groupe, ou dans un espace fréquenté par des personnes.

Modérateur

On utilise cette fonction dans l’univers du débat. On fait appel à un modérateur dans deux situations principales :

  1. Animer un débat : que ce soit un débat structuré entre deux entités (deux personnes, deux groupes, un intervenant et son public…) ou alors un débat public.
  2. Animer une manifestation publique : une conférence, un panel, une table ronde…etc ; ici le modérateur va surtout veiller à ce que les personnes qui interviennent respectent le temps qui leur a été alloué et qu’elles restent dans le sujet. Il donne une cohérence globale aux interventions car il est, en quelque sorte, le fil rouge de la manifestation, mais aussi le lien entre les intervenants et le public en face.

Facilitateur

Comme son nom l’indique, ça sera une personne qui va faciliter les choses. On n’attend pas de lui de produire ou d’amener des connaissances (comme un formateur), mais juste d’aider le groupe à avancer. Le travail d’un facilitateur est donc plus orienté vers la méthodologie. Il est souvent complètement extérieur et neutre par rapport au groupe. Il n’a pas d’enjeu personnel sur le résultat obtenu, mais plutôt sur la satisfaction des participants vis-à-vis de ce résultat.

Présentateur

Appelé également « Fil rouge », c’est une personne qui, dans une manifestation publique, gère le déroulement du programme. Il a pour fonction d’annoncer, à chaque fois, la séquence suivante, d’introduire les personnes et de rappeler quelques règles. Le présentateur interagit très peu avec le public.

En pratique

Toujours pas clair ? Et si on mettait toutes ces personnes dans une même pièce pour voir ce qui se passe ?

Imaginons un événement qu’on va appeler « Confidence Booster ». C’est une journée, organisée dans une salle de conférences, où des participants viennent pour renforcer leur confiance en soi.

Les participants arrivent à 8h30,  les organisateurs les accueillent et leur remettent leurs badges et leur « cartable du participant ». Les invités peuvent aller s’installer.

Rôle du présentateur

À 9h tapante, une binôme prend la parole à l’estrade. Ce sont le « Présentateur » et la « Présentatrice » qui souhaitent la bienvenue aux participants et qui leurs expliquent comment va se dérouler la journée.

Ils affichent le programme sur un diapo, puis expliquent le contenu du cartable (documents, formulaires…). Ils rappellent les horaires et l’importance de les respecter, puis invitent les participants à mettre leurs téléphones sur vibreur.

Une fois que tout est clair, il est temps de commencer les activités. Le présentateur ou la présentatrice invite 4 personnes à monter sur scène : trois spécialistes de la confiance en soi (une coach en développement personnel et deux psychologues) ainsi qu’une modératrice, qui s’avère être une blogueuse assez connue.

Rôle du modérateur

Les présentateurs s’éclipsent. C’est maintenant la modératrice qui a les choses en main. Après avoir introduit le sujet, elle explique qu’il va y avoir trois interventions, puis un échange avec la salle.

Donc l’un après l’autre, sous la conduite harmonieuse de notre amie modératrice, les trois intervenants vont chacun parler pendant 15 à 20 minutes. Assez régulièrement, la modératrice profite d’un passage entre un diapo et un autre, pour poser une question à l’intervenant. Ainsi, on n’a pas l’impression qu’il est juste en train de présenter un cours, mais qu’il répond en fait aux questions de la blogueuse.

Une fois que les trois sont passés, elle invite les participants à poser leurs questions. C’est elle qui décide du nombre de questions à prendre, elle essaie d’observer qui a levé la main et à quel moment, pour le noter. Elle donne régulièrement la parole aux intervenants pour répondre à une série de questions.

Une fois que le temps qui lui a été accordé est écoulé, elle remercie les intervenants, rappelle qu’ils vont animer des ateliers et redonne la parole aux présentateurs.

Rôle des formateurs/facilitateurs

Les présentateurs reviennent sur scène, l’un d’eux fait la synthèse de la table ronde et l’autre présente la suite. Elle explique que les participants pourront maintenant aller déjeuner, puis prendre part à des travaux en sous-groupes. On propose trois ateliers. Pour ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances sur « la confiance en soi », l’un des psychologues animera une formation accélérée.

Pour ceux qui veulent plutôt aller sur des choses plus pratiques, l’autre psychologue va animer un groupe de parole sur « l’estime de soi » et la coach propose un atelier « comment se fixer un objectif et l’affirmer fièrement ».

À partir de ce moment là, notre ami psychologue devient « Formateur ».

L’autre psychologue et la coach deviennent « Facilitateurs ».

On y voit plus clair ?

Bien sûr, cet article propose un modèle pour ces nomenclatures. Tu trouveras souvent des espaces où on appellera quelqu’un « facilitateur » alors qu’il fait le travail que nous avons décrit ici pour un modérateur.

Entrent ensuite nos amis anglais avec leurs « workshop leader » (qui veut dire animateur d’atelier, tout simplement) et leur « facilitator » qui ne veut pas forcément dire la même chose pou nous.

L’important est surtout de savoir qui est sensé faire quoi et comment est-ce que les rôles interagissent entre-eux.

Un présentateur et un modérateur peuvent très bien s’entendre comme suit : le modérateur gère les interventions du panel, mais c’est au présentateur d’animer le débat avec la salle.

Il ne faut pas crier au scandale, c’est un arrangement tout à fait possible.

Au final, c’est de l’animation

Que l’on soit présentateur, modérateur, co-animateur, facilitateur, Workshop leader ou le père noël, au final, c’est une question d’animation.

Au cœur de tout cela, il y a une personne capable de donner vie, de créer de l’action, de faire bouger un groupe, de créer du lien entre les personnes et de gérer le tout.


 

Leave a Reply

Your email address will not be published.